Cahier des Charges générique du Programme
“Zéro Résidu de Pesticides”

Un socle méthodologique Technique & Qualité valable pour l’ensemble des espèces végétales qui entrent dans le programme “Zéro Résidu de Pesticides”.

Une promesse claire : “Zéro Résidu de Pesticides”

Un engagement de résultat

Le Programme “Zéro Résidu de Pesticides” garantit aux consommateurs, pour les produits portant le label, l’absence de résidu de Substances Actives non compatibles avec ce programme.

Ces Substances Actives (SA) non compatibles sont répertoriées dans une liste dite “grise et noire” et analysées par un laboratoire indépendant certifié COFRAC (ou équivalent européen).

Cette liste comprend :

  • les Substances Actives analysées dans le cadre de nos plans de surveillance résidus internes enrichis d’année en année et intégrant :
    • les Substances Actives homologuées et retirées (retrait d’AMM) sur nos espèces végétales
    • les Substances Actives recherchées dans le cadre des Plans d’Autocontrôle en vigueur
  • complétées avec :
    • la liste des Substances Actives de la famille des Néonicotinoïdes, ayant une homologation ou non sur nos espèces végétales
    • les Substances Actives “décriées” (comme le glyphosate)
    • les Substances Actives susceptibles de générer des résidus en raison de l’existence d’autres cultures dans l’environnement proche de la culture (risques de contaminations croisées).

L’absence de résidu est déterminée, pour chaque Substance Active analysée, par un résultat inférieur à la Limite de Quantification (LQ), plus petite valeur quantifiable par les laboratoires avec une précision “acceptable” (document Santé 11945/2015, Commission Européenne). À l’heure actuelle, les performances des instruments de mesure conduisent pour la majorité des résidus à une limite de quantification de 0,00001 g/kg.

Et des moyens pour y parvenir…

Stratégie technique : une combinaison de moyens pour contrôler les bioagresseurs des cultures

Selon C. Regnault-Roger 2014 (Produits de protection des plantes, Lavoisier, p 256)

Notre méthode s’appuie sur une approche globale du système de production, avec l’ensemble des 9 pratiques complémentaires.
Des indicateurs de suivi sont également observés (dont l’Indice de Fréquence de Traitements phytosanitaires).

Pour chaque adhérent au Collectif, et pour chaque espèce, la stratégie technique alternative fait l’objet d’une formalisation et d’un accompagnement des producteurs engagés dans la démarche.

Le Plan de surveillance par espèce

Un plan de surveillance est élaboré pour chaque espèce végétale afin de garantir la promesse “Zéro Résidu de Pesticides”.

La fréquence et les modalités précises de mise en œuvre des analyses à effectuer sur les produits sont définies et validées par le Groupe de Travail Espèce, sur la base d’une analyse des risques. Le protocole d’échantillonnage (prélèvement produit en parcelle et produit récolté ou fini) doit être formalisé en fonction de l’analyse des risques et donc des conditions de cultures. Au besoin, et en cas de risques de contaminations croisées liées aux cultures environnantes, des analyses complémentaires peuvent être réalisées.

 

Le Système qualité & le Référentiel “Zéro Résidu de Pesticides”

Le déploiement du dispositif qualité pour garantir la promesse Zéro Résidu de Pesticides des espèces végétales est basé sur une analyse des risques allant des exploitations jusqu’au stade détail.

Cette analyse des risques reprend, pour toutes les étapes (production, station / Organisation de Producteurs, structure commerciale, détail) :
• les dangers et risques potentiels vis-à-vis du Programme Zéro Résidu de Pesticides
• les causes potentielles de contamination
• les combinaisons de mesures de maîtrise déjà existantes
• les documents cadres existants
• les documents et organisations à modifier ou à créer pour garantir la promesse Zéro Résidu de Pesticides

Cette analyse des risques est effectuée grâce à un document appelé Référentiel “Zéro Résidu de Pesticides” qui comprend 62 points de procédures qualité à vérifier et évaluer.

Ces procédures et consignes spécifiques touchent notamment l’organisation, les pratiques culturales, les méthodes de nettoyage, les consignes d’hygiène et la traçabilité.

Des contrôles de la bonne application de ces pratiques sont réalisés et enregistrés tout au long de la filière de production, avec pour preuves ultimes les résultats d’analyses effectuées sur les espèces végétales.

 

Un contrôle externe pour sécuriser la démarche

L’ensemble des dispositions de maîtrise de la démarche Zéro Résidu de Pesticides fait l’objet de contrôles internes mais aussi d’un contrôle par un organisme indépendant…

Ce contrôle externe cible son action sur :
• La structure commerciale et les stations qui seront auditées 1 fois par an (100%).
• Les sociétés de production engagées dans le programme qui seront auditées à hauteur de racine carrée du nombre de producteurs engagés dans la démarche sur l’année, et ceci chaque année.

La base de l’audit est une grille d’évaluation de conformité au référentiel Zéro Résidu de Pesticides.

Un prélèvement d’échantillons pour analyses est possible par les auditeurs.

Une synthèse d’audit et le relevé des écarts constatés sont envoyés à l’adhérent et au Collectif Nouveaux Champs.

Organisme de contrôle indépendant référencé par le Collectif Nouveaux Champs :
Iris Contrôle
8 avenue de la gare – 26300 Alixan
www.iris-contrôle.com

Vidéos pédagogiques

Les pesticides,
késako ?

Avec Jamy Gourmaud
Episode 1, durée 1’51’’
Parce que mine de rien, ce n’est pas si simple.
Pesticides naturels, de synthèse… On vous aide à vous y retrouver !

Comment obtenir des carottes
“Zéro Résidu de Pesticides” ?

Avec José Larrère
Durée 1’58’’
Interview de José Larrère des Fermes Larrère, dans les Landes, membre fondateur du Collectif Nouveaux Champs. José Larrère nous parle en particulier de deux bonnes pratiques agricoles : la rotation des cultures et le binage mécanique.